Petit traité de résilience à l'usage des surmenés


                                    
Aucun vote pour le moment

Petit traité de résilience à l'usage des surmenés

Comment tirer parti d’un burn-out ?

Le burn-out est considéré comme une atteinte dont il faut se protéger. Et s’il avait aussi son utilité ?

Présentant le burn-out comme « un mal insidieux qui frappe une société opulente » ou « un effet collatéral de la modernité », Philippe Maire nous propose de voir ce phénomène comme « un ultime signal destiné à alerter l’individu que son existence est dominée par un système de croyance dépourvu de toute flexibilité ». Au-delà de son caractère incontestablement douloureux, le burn-out est à considérer comme la très utile indication d’une manière inadéquate de penser le travail et la santé et le révélateur d’un vide existentiel dû à une perte de résilience ou un défaut d’adaptation au stress.

Afin de prévenir le burn-out – et surtout pour bien vivre – diverses attitudes sont proposées dans cet ouvrage pour tirer un profit des situations difficiles au lieu de seulement les endurer.

La démarche présentée dans cet ouvrage a reçu le prix Santé-Entreprise 2011 décerné par la section suisse de l’Association Européenne de Promotion de la Santé AEPS.


PAGES
FORMAT
COLLECTION
N° COLLECTION
ISBN
160 125 x 178 Maxi-pratiques 102 978-2-88911-698-0

7,70 €

Disponible

Le burn-out est considéré comme une atteinte dont il faut se protéger. Et s’il avait aussi son utilité ?
Présentant le burn-out comme « un mal insidieux qui frappe une société opulente » ou « un effet collatéral de la modernité », Philippe Maire nous propose de voir ce phénomène comme « un ultime signal destiné à alerter l’individu que son existence est dominée par un système de croyance dépourvu de toute flexibilité ». Au-delà de son caractère incontestablement douloureux, le burn-out est à considérer comme la très utile indication d’une manière inadéquate de penser le travail et la santé et le révélateur d’un vide existentiel dû à une perte de résilience ou un défaut d’adaptation au stress.
Afin de prévenir le burn-out – et surtout pour bien vivre – diverses attitudes sont proposées dans cet ouvrage pour tirer un profit des situations difficiles au lieu de seulement les endurer.
La démarche présentée dans cet ouvrage a reçu le prix Santé-Entreprise 2011 décerné par la section suisse de l’Association Européenne de Promotion de la Santé AEPS.